être pris en charge pour une augmentation mammaire

Comment être pris en charge pour une augmentation / réduction mammaire ?

Comment être pris en charge pour une augmentation mammaire ?

Une pose d’implants mammaires se réalise soit dans le cadre d’une chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire ou de la chirurgie réparatrice en raison d’une maladie. Dans les deux cas, la pose d’implants peut s’effectuer pour satisfaire un désir ou un besoin. L’opération étant coûteuse, elle fait souvent l’objet d’une prise en charge par la Sécurité sociale. Cependant, afin de bénéficier d’un remboursement, certaines conditions doivent être remplies. Selon votre situation, vous devrez recourir à une mutuelle santé, car l’Assurance maladie ne couvre pas toujours tous les frais. Dans quel cas vous pouvez être pris en charge pour une augmentation mammaire ?

Prise en charge de l’augmentation mammaire : quelles sont les conditions à remplir ?

Recourir à un chirurgien pour augmenter le volume de ses seins représente un besoin à la fois physique et moral pour les femmes. Si la Sécurité sociale (CPAM) accompagne les femmes dans leur épanouissement, elle n’offre un remboursement que pour les opérations proposées dans le cadre d’une chirurgie réparatrice. En plus, la validation de la demande de subvention s’accorde uniquement après l’aval d’un médecin-conseil. Elle concerne principalement les patientes souffrantes d’une de ces maladies :

  • L’agénésie mammaire bilatérale qui se manifeste par l’absence totale de développement de la glande mammaire dans les seins ;
  • La reconstruction mammaire liée au traitement du cancer de sein qui s’effectue par la pose d’une prothèse mammaire interne ;
  • L’hypoplasie mammaire sévère qui s’explique par une poitrine sous-développée de sorte que les seins ne remplissent pas un soutien-gorge de bonnet A ;
  • Les cas de malformation mammaire qui concernent les patientes présentant des seins tubéreux ou souffrant du syndrome de Poland ;
  • Une asymétrie mammaire hors norme qui désigne une anomalie caractérisée par une différence de forme, de volume ou de place entre les deux seins.

Toutes les femmes remplissant ces conditions peuvent bénéficier d’un remboursement des frais d’opération chirurgicale. Toutefois, il convient de préciser que la prise en charge par l’Assurance maladie est intégrale seulement lorsque l’intervention s’effectue dans un hôpital public. Lorsque l’opération a lieu dans un établissement privé, la CPAM ne couvre que les frais de bases. Le paiement des tarifs relatifs au dépassement d’honoraires reste à la charge de la patiente.

Comment se faire rembourser une prothèse mammaire externe ?

À défaut de pratiquer une opération chirurgicale, certains patients peuvent opter pour l’usage d’une prothèse mammaire externe. Cette solution offre plus d’avantages, car l’ensemble des prothèses peuvent être soldées à 100 % par la SECU. Si cette option vous intéresse, notez que l’Assurance maladie ne rembourse les prothèses en silicone que tous les 18 mois, à l’exception des cas suivants :

  • Une modification de la morphologie ou un lymphœdème recommandé par un médecin ;
  • Un 1er renouvellement avec une possibilité de remboursement au bout de 12 mois.

Par ailleurs, lorsqu’un médecin vous prescrit une prothèse standard, mais que vous désirez porter une prothèse technique, sachez que seul le montant représentant le prix d’une prothèse standard est couvert par la sécurité sociale. La somme remboursée s’élèvera alors à 180 euros.

Comment se faire rembourser ses implants mammaires par la mutuelle santé ?

Si votre Assurance maladie peut prendre en charge la pose d’implants mammaires pour une opération de chirurgie réparatrice, ceci n’est pas le cas lorsqu’il est question de chirurgie esthétique. En effet, la chirurgie esthétique est une intervention assez coûteuse et les implants mammaires ne sont pas à la portée de tout le monde. Pour obtenir une prise en charge pour une telle opération, vous devez posséder une mutuelle de santé.

Par ailleurs, la mutuelle de santé se charge également de rembourser le complément de la prothèse mammaire lorsqu’il s’agit d’une opération chirurgicale réparatrice. Dans certains cas et selon les clauses de votre contrat, elle couvre également les opérations de chirurgie esthétique. Le remboursement prend généralement la forme d’un forfait annuel dont le prix varie en fonction de la mutuelle santé.